Le retargeting ou l’art de rattraper le client par le col

- - Laisser un commentaire

Avez-vous déjà remarqué ces publicités en ligne qui affichent des produits auxquels vous venez justement de vous intéresser ? Et bien figurez vous que cela n’est pas dû au hasard (non non), cette technique à un nom, elle s’appelle le retargeting. 

Des publicités basées sur les actions préalables

Appelé également  « remarketing » ou « reciblage », le retargeting consiste à proposer aux internautes des publicités en se basant sur leurs actions préalables.  Il permet aux sites marchands de notamment lutter contre « l’abandon de panier » (les processus d’achat abandonnés en cours de commande).

Il existe deux grandes catégories de retargeting. Celui qui cible les actions sur le site de l’annonceur (retargeting on site) et celui qui cible les actions hors de son site (retargeting off site).

Le retargeting « on site »

Il permet à un annonceur de proposer des publicités à des clients potentiels ayant visité son  site sans conclure d’achat ou s’abonner.».

Comment ca marche ? Exemple
Lors de votre visite sur le site annonceur, un script placé dans le code des pages dépose un cookie sur votre ordinateur. Ce cookie permet à une société de retargeting de vous proposer des publicités, sous forme de bannière lors de votre prochaine visite sur un de ses sites partenaires, sur les réseaux sociaux, via des emailing… Vous vous rendez sur priceminister.com, cliquez sur la page produit d’une console de jeux PS4 et vous quittez le site sans rien acheter. A partir de ce moment, vous voyez des pubs priceminister pour la PS4, partout sur le web.

Le retargeting « off site »

A la différence du « Site retargeting », le reciblage hors site touche les internautes sans qu’ils aient eu besoin de visiter le site web de l’annonceur.

Comment ca marche ? Exemple
En utilisant toujours des cookies présents sur votre ordinateur, le principe cette fois est de regarder les mots-clés que vous cherchez dans les moteurs de recherche. Ces mots clés sont mis en relation avec une campagne et des annonces vous serons proposées hors du moteur de recherche. Vous vous rendez sur Google et vous tapez « acheter playstation 4 ». Vous ne cliquez sur aucun résultat dans les moteurs de recherche. Malgré cela et à partir de ce moment vous voyez des bannières pour acheter la PS4 en ligne sur une grande partie des sites que vous visitez.

Les 7 types de retargeting

La société Chango spécialiste de la publicité en ligne, défini 7 méthodes de retargeting dans un infographie en anglais que nous avons traduit ci dessous :

infographie retargeting2

L’email retargeting ici ne doit pas être confondu avec une autre pratique du retargeting du même nom, qui consiste à recibler non pas par des bannières publicitaire mais par mail.
 C’est le cas des emails de relance envoyés avec un code de réduction à une personne ayant abandonné le processus d’achat suffisamment tard pour avoir communiqué son adresse mail.

Les acteurs du retargeting

En matière de retargeting comme dans toutes formes de publicité, on est face à un annonceur souhaitant diffuser une publicité, un éditeur de site web qui met à disposition un espace publicitaire et fait partie du réseau d’une régie qui, elle, met en relation l’annonceur et l’éditeur.

Les principales régies spécialisées dans le domaine sont des sociétés comme les françaises Criteo ou Next Performance.

Google avec le programme AdWords est également un acteur important. Ces régies mettent à disposition la technologie nécessaire au retargeting.

Citons également Adroll, Chango ou encore Facebook qui a activé tout récemment son offre de retargeting.

Une technologie puissante qui doit encore s’affiner

Le retargeting est une technologie puissante qui permet à l’industrie de la publicité en ligne de se développer et pour les sites marchands de s’assurer un trafic qualifié et un bon taux de transformation.

Il existe toutefois des écueils et le premier d’entre eux est le risque de saturer les internautes de publicités pour le même marchand et le même produit alors qu’ils n’ont pas souhaité transformer leurs achats.

Par ailleurs, les technologies doivent encore s’affiner. En effet les internautes qui sont allé au bout du processus d’achat sont souvent quand même re ciblés. Afficher des publicités pour un produit que la cible vient d’acheter devient, pour le coup, plutôt contre productif.

Comment bloquer ou réguler le retargeting

Si le reciblage publicitaire du point de vue de l’internaute peu s’avérer être un bon moyen de trouver des produits en phase avec ses besoins ou ses envies, cette technique peu également être très mal perçue.

Vous pourriez donc avoir envie de vous en prémunir voire de le réguler. Voici quelques techniques pour y parvenir.

1) Gérez vos cookies

Vous pouvez régulièrement les supprimer dans les paramètres de votre navigateur. Cependant, certains sont utiles pour le remplissage de formulaire ou l’ouverture de sessions sans avoir à retaper vos identifiants et mot de passe. Certains navigateurs vous permettent de créer des règles pour exclure l’enregistrement de certains cookies.

2) Utilisez la navigation privée

Ce type de navigation proposé par la plupart des navigateurs vous permet de surfer sans que les donnés de navigation (historique, cookies…) soient conservées par le navigateur.

Ici aussi, n’oubliez pas que l’utilisé de certains cookies. Naviguer en permanence de façon privée vous forcera à remplir à chaque fois les formulaires que vous utilisez même régulièrement.

3) Cliquez sur le lien « ne plus voir cette annonce »

Sur la plupart des bannières une petite croix ou flèche bleu en haut à droite vous permet d’informer la régie publicitaire que le type d’annonce proposé ne vous convient pas.

4) Utilisez une plate-forme  de désactivation des cookies

Les principaux éditeurs – annonceurs ont adhéré à la plateforme YourOnlineChoices afin de mettre en œuvre des bonnes pratiques en matière d’utilisation des cookies. Ce site, en plus d’informations sur la publicité comportementale, propose également un outil d’inscription / désinscription aux principales régies publicitaires.

5) Installez un plugin

Ce type de logiciel s’installe en tant qu’extension de votre navigateur (Chrome, Firefox, Internet Explorer…). Lorsque vous surfez sur le web, ces programmes bloquent les annonces en les cachant purement et simplement ou empêche la collecte de vos données de navigation. Ces extensions s’appellent : AdBlock, Ghostery ou Disconnect.

N’oubliez pas tout de même que de nombreux sites survivent ou peuvent se permettre de proposer un contenu gratuit grâce à la publicité. Si vous appréciez un site, vous aurez surement à cœur de ne pas le priver de sa principale source de revenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *