Nuage d’intelligence

- - Laisser un commentaire

Jeune Afrique - Quand les villes font leur révolution - Hors série spécial villes 2013Sur le continent le moins connecté de la planète, tous les ingrédients d’un boum d’Internet sont enfin en place. Aux villes d’en tirer profit.

L’Afrique a rejoint la révolution digitale progressivement à partir des années 2000, elle est aujourd’hui connectée grâce aux câbles sous-marins. Si le taux de pénétration d’Internet reste faible, 16 %, les compétences et les technologies foisonnent sur tout le continent. L’Afrique compte plus de 90 centres technologiques. Deux centres ouvriraient en moyenne chaque mois. Ainsi, la société Ushaidi, solution open-source destinée à la collecte et la cartographie d’informations (élections, environnement, lutte contre la corruption, etc.), est implantée dans le hub de Nairobi, à proximité de la Sillicon Savannah. Les géants de l’informatique – Huawei, IBM, Microsoft, Cisco – se sont engouffrés dans la brèche.

Comment cette concentration de savoirs et de technologies peut-elle contribuer au développement des villes ? Au moins deux conditions s’imposent : la poursuite de la centralisation des infrastructures et des matériels ; le transfert de compétences vers les populations locales. Et le développement du cloud, le fameux « nuage », qui consiste à abandonner les serveurs informatiques locaux au profit de serveurs distants, partagés avec d’autres usagers ? Le cloud permet d’opérer des services de proximité pilotés par de grandes structures. Le « nuage » a l’immense avantage de reposer sur la mutualisation de la ressource. Autrement dit, avec un marché potentiel de plus d’un milliard d’utilisateurs, on entrevoit sans peine les économies d’échelles à la clé.

En pariant sur le cloud, les villes africaines ont tout à gagner : l’optimisation de leur gestion et la mise en place de services de proximité, sans avoir à se soucier des infrastructures et de la lutte contre la corruption.


Article publié dans : Jeune Afrique – hors série spécial villes – édition 2013
Site Internet : http://www.jeuneafrique.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *