Twitter n’est pas un réseau social

- - Laisser un commentaire

A la question « qu’est ce que Twitter ? », son PDG et co-fondateur, Evan Williams, répondait en 2010 : « Pour nous, c’est un réseau d’information, même si certains veulent en faire un réseau social ». Nous serions donc nombreux à mal définir Twitter, surement par méconnaissance du concept même de réseau social. Tentons donc de mieux appréhender ce dernier, comprendre pourquoi Twitter devrait en être exclu et trouver une définition plus appropriée.

Réseau social suppose réciprocité

Le terme de réseau social est introduit dès 1954 par l’anthropologue John Arundel Barnes dans le cadre d’une étude portant sur l’organisation sociale d’une petite ville de Norvège. A travers l’observation des relations des habitants entre eux, Barnes définit le concept de réseau social comme un ensemble d’identités sociales représentées par des individus, des groupes d’individus ou des organisations reliées entre elles par des liens générés lors d’interactions sociales.

Les sciences sociales, quant à elles, définissent une interaction comme étant une action réciproque qui suppose l’entrée en contact de sujets. 

Un réseau social est donc un ensemble d’individus liés par des mises en relation et des échanges réciproques. C’est ce dernier terme qui doit nous interpeller. Si cette réciprocité des relations conditionne l’appellation de « réseau social », ce nom semble alors galvaudé quand il est appliqué à une plateforme telle que Twitter.

Sur Twitter les relations sont asymétriques

Avec Facebook une relation directe s’établit entre des contacts qui, une fois connectés, sont définis comme des étant des « amis ». Pour être l’ ami d’un personne celle ci doit être également être votre ami. Il s’agit donc d’une relation symétrique ou réciproque.

Sur Twitter, les personnes ou organisation que vous suivez ne sont pas obligés de vous suivre en retour. Les relations sur Twitter sont asymétriques, elles n’engagent pas de réciprocité.

S’il n’y a pas de réciprocité, il n’y a donc pas d’interaction. Twitter n’est donc pas un réseau social. CQFD.

Twitter est une tribune pour quelques uns….

Avant tout, Twitter est un outil de microblogging. Il permet de poster des contenus courts depuis un ordinateur, une application mobile ou  à partir de SMS (d’où historiquement la limitation à 140 caractères).

A l’image d’autres plateformes de blog (WordPress, Blogger, Tumblr…) Twitter est donc une tribune, un espace offert pour s’exprimer auprès de son audience.

… un moyen d’information pour la majorité

Mais si cet espace est ouvert à tous, nous ne sommes bien sûr,  pas tous égaux quant à la portée de nos messages. Cette fameuse « asymétrie des relations » engendre un déséquilibre entre les suiveurs et les suivis. Privés d’audience, la majorité des utilisateurs sont d’ailleurs muets comme l’illustrent les chiffres ci-dessous issus d’une étude d’IPSOS de 2013 :

Parmi les utilisateurs actifs sur Twitter :

  • 33 % twittent au moins une fois tous les deux jours.
  • 13 % twittent plusieurs fois par jour.
  • 59 % lisent des comptes twitter au moins une fois tous les deux jours.

Twitter « apparaît davantage comme un moyen d’information que de communication » conclut cette même étude.

Finalement sur Twitter, un petit nombre prend la parole pour un grand nombre qui la consomme, passif, à l’image des grands médias que sont la télévision, la radio, ou la presse écrite.

Loin d’être un moyen d’alimenter et animer son réseau personnel ou professionnel (comme LinkedIn ou Facebook), Twitter propose autre chose. « C’est un outil de travail », « un réseau temps réel d’information » selon les définitions même d’Evan Williams.


logo-cercle-echos3Article publié dans : Le Cercle Les Echos
Site Internet : http://www.lesechos.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *